mardi 2 août 2016

MANU KATCHE - CONCERT A POITIERS 2016

Manu katché s'est produit le 28 juillet 2016 à Poitiers avec 3 autres musiciens + un guest en fin de concert "Ben l'oncle soul". Le concert a commencé à 21h00 pour se terminer à 23h00.
Quel concert!! Quels très bons musiciens!! et les morceaux... La grande classe!!
Manu Katché tenait evidemment la batterie, la basse était assurée par le grand Kyle Eastwood, les Sax par Stephano Di Battista et enfin les piano & claviers par Jim Watson.



Ils ont joué des titres de chacun des musiciens qu'ils ont réarrangés pour l'occasion (Song for her de M. Katché par exemple). Il y avait de superbes impros, de magnifiques solos. Le duo Katché/Eastwood était géant!! Quel groove, quelle mise en place... et des rythmes/structures impressionnants!! Bref du bon et beau travail!!


Ben l'oncle est arrivé ensuite. Le style passa du jazz à la soul et au rythm'n blues. Ils ont joué 5, 6 reprises (marvin Gaye, Bob Marley...) assurés par la voix chaude et énergique de Ben l'oncle soul.
Très bon moment musical et quel bonheur de voir ces grands monsieurs!!


Manu Katché - Song for her

Kyle Eastwood - Hot box

Photos du concert:











vendredi 29 juillet 2016

ED MOTTA - AOR

AOR est le 11ème album d'Ed Motta. Ce disque comme son nom l'indique est un album de style "Adult Oriented Rock" cher à Ed Motta. Même si certains albums précédents comportaient des titres AOR, Il réalise ici un concentré d'un style qu'il aime et qui l'a influencé toute sa vie ("Steely Dan a changé ma vie" interview sur Funk U.fr).
Quand on parle AOR, on pense a Earth Wind & Fire, Steely Dan, Toto, Al Jarreau, Chicago, Christopher Cross, Boz Scaggs...), AOR est cette pop Californienne sophistiquée qu'on entendait sur la FM dans les années 80.

Cet album a été composé, enregitré et mixé en 1 an. Il y a un travail très précis et recherché en termes techniques, de son, et concernant l'importance des musiciens et des solos. Ed a une voix très chaude et excelle au rhodes. Il est accompagné par son ami de longue date  Chico Pinheiro.


L'album s'ouvre avec "Playthings of luv". Les premiers accords rappellent Christopher Cross mais le titre évolue vers un autre groove.
"Simple Guy" sonne cool jazz sur un shuffle (à la Purdie/Porcaro). C'est très bon. "Lost in the night" est plus rapide, plus pop mais très Steely Dan (comme plus ou moins tous les titres). "Dondi" superbe!! Très groovy, un peu dans l'esprit georgy Porgy (TOTO). "Smile", très bon titre très groove aussi avec des cuivres qui sonnent assez Chicago. "1978" tout en restant dans cet univers Motta, mélangeant plusieurs influences, sonne d'avantage Disco. " Dried Flowers", ce morceau me fait penser à Mama de Toto par son rythme au piano. Après, le titre évolue lui aussi différemment. "AOR" est un interlude d'une vingtaine de seconde, genre radio west coast. Enfin l'album su conclu avec "Farmer's Wife" est le titre le plus rapide de l'album et le plus rock. Cet album nous transporte sur la cote ouest des States avec la chaleur, la mer et le décor Californien. Cet album est du pur bonheur!!


AOR (version deluxe)

Playthings of Luv (5:56)
Simple Guy (3:34)
Lost in the Night (3:55)
Dondi (5:28)
Smile (4:20)
1978 (4:38)
Dried Flowers (4:41)
Aor (0:22)
Farmer's Wife (6:01)

Flores da Vida Real (5:56)
S.O.S. Amor (3:34)
Episódio (3:55)
Ondas Sonoras (5:28)
Marta (4:20)
1978 (4:38)
Latido (4:42)
Aor (0:22)
A Engrenagem (6:02)



Cet album est disponible en version standard (9 titres en anglais) et en version deluxe (9 titres en anglais traduit par Rob Gallagher + 9 titres en portugais).


Les musiciens:

Alto Saxophone, Baritone Saxophone, Flute – Zé Canuto
Bass – Robinho Tavares
Drums – Sérgio Melo
Electric Piano [Rhodes], Percussion, Vocals – Ed Motta
Flugelhorn, Trumpet – Jessé Sadoc
Glockenspiel – Jota Moraes
Guitar [Harmony] – Chico Pinheiro
Guitar [Solo] – Vinícius Rosa
Piano [Acoustic] – Glauton Campbello
Synth [Korg, Solo] – Rannieri Oliveira
Tenor Saxophone – Marcelo Martins
Trombone – Aldivas Ayres
Percussion – Laudir de Oliveira
Vibraphone – Jota Moraes 

Biographie: Eduardo "Ed" Motta est un chanteur, compositeur et producteur brésilien. Il né le 17 août 1971 à Rio de Janeiro.

Sa musique mélange différents syles, aussi bien la funk/soul, le disco, que des influences jazz, bossa nova, reggae, et rock. Ed Motta poursuit une carrière tant au Brésil qu'au niveau international, en ayant collaboré notamment avec Incognito, Bernard Purdie (batteur de Steely Dan) ou le groupe portugais Jazzinho notamment. 

Multi-instrumentiste, il a pratiqué depuis l'enfance la batterie, la guitare, la basse, puis le piano à partir de ses 16 ans, avant de s'intéresser au vibraphone après la découverte des "Vacances de Monsieur Hulot", film de son idole Jacques Tati. Ed Motta se fait connaître à la fin des années 1980, avec les compositions Manuel et Vamos Dançar, réalisée avec son groupe Conexão Japeri. Durant les années 1990, il retrouve le succès avec des hits comme Fora da lei, Vendaval, et Colombina. 

Ed Motta est aussi connu pour sa très grande culture musicale : c'est un collectionneur de vinyles rares (+ de 30 000 dans sa collection), il est aussi chroniqueur musical pour la presse et la radio au Brésil. Dans un autre registre, Ed motta est aussi critique gastronomique et œnologique.





mardi 12 juillet 2016

TOTO - LIVE AT MONTREUX 1991

1991, TOTO est invité par Quincy Jones et Claude Nobs à jouer au festival de jazz de Montreux. Au milieu de toutes ces dates de concerts d'été européen (dont Montreux), le groupe terminait l'album Kingdom of desire en studio. Cette scène fut l'occasion de tester de nouveaux titres.
Le groupe était composé à l'époque de Jeff et Mike Porcaro, David Paich et Steve Lukather. Ce Live fait partie dela dernière tournée où l'on peut voir Mike et Jeff sur la même scène puisque Jeff mourra l'année suivante.

Setlist:

On The Run
Kingdom of Desire
I’ll Be Over You
Africa
Jake To The Bone
Red House
Rosanna

I Want To Take You Higher


Ce superbe concert qui conclu quelque part la première partie de vie de TOTO (Jeff sera remplacé par Simon Phillips ensuite) va avoir un goût particulier. Mais quel bonheur de revoir Jeff et Mike sur scène, avec le groupe en grande forme.
Ce Live a été mixé par Steve Lukather et l'ingénieur du son Niko Bolas. Il sort le 16 septembre 2016 en DVD/CD et Bluray/CD.






vendredi 24 juin 2016

SANTANA - IV

Le nouvel album de Carlos Santana est disponible depuis le 15 avril 2016. C'est le 23e album. Il porte le nom de IV pour faire suite aux albums I (1969), Abraxas (1970), III (1971) réalisés avec (quasiment) la même équipe de musiciens (il feront d'ailleurs Woodstock ensemble en 1969). Malgré les 45 années qui séparent III et IV, l'alchimie de IV est la même avec des mélanges de rythmes latinos et de guitares psychédéliques et mystiques!!

Santana réalise son meilleur album des 20 dernières années. C'est aussi et surtout un retour aux sources autant dans la composition, l'esprit et la réunion de l'équipe des débuts (avec la maturité en plus). Il leurs aura fallu plus de 2 ans pour accoucher de ce nouvel opus. Neal Schon a proposé à Carlos Santana de remonter le groupe en 2013. Carlos fut séduit et le travaille de composition et d'enregistrement débuta pour finir fin 2015.
En fonction du succès de IV et des disponibilités de chacuns, cette formation envisage même de réaliser une trilogie ...

Les musiciens...

Le groupe se constitue donc de Carlos Santana à la guitare et au chant, Neal Schon à la guitare et au chant, Gregg Rolie aux claviers (Hammond, Keyboards) et chant, Michaël Carabello aux percussions, congas et choeurs, Michaël Shrieve à la batterie, Benny Rietveld à la basse et Karl Perazzo aux percussions, timbales et chant. En invité, Ronald Isley chante sur deux pistes.

Le 16 titres:

1. "Yambu" (3:27)
2. "Shake It" (4:45)
3. "Anywhere You Want to Go"  (5:05)
4. "Fillmore East"  (7:44)
5. "Love Makes the World Go Round" (featuring Ronald Isley) (4:20)
6. "Freedom in Your Mind" (featuring Ronald Isley) (5:30)
7. "Choo Choo"  (4:10)
8. "All Aboard"  (2:03)
9. "Sueños"  (5:15)
10. "Caminando" (4:21)
11. "Blues Magic"  (4:26)
12. "Echizo"  (3:54)
13. "Leave Me Alone"  (4:01)
14. "You and I"  (4:20)
15. "Come as You Are"  (4:52)
16. "Forgiveness" (7:22)  








mercredi 4 mai 2016

TOTO - THE SEVENTH ONE

The Seventh one est comme son nom l'indique le septième album de TOTO. Il succède à "Fahrenheit" (1er album avec J. Williams), album qui malgré les invités prestigieux (Miles Davis, David Sanborn, Michaël McDonald, Don Henley ...) et malgré quelques bons titres est en dessous de The Seventh one. 
Le groupe signe un des meilleurs albums de sa carrière, un des plus abouti mêlant le rock, le funk, la soul, le rock. Avec les arrangements, les mélodies, la technique et un son puissant, TOTO libère un album de haut niveau qui s'est vendu à l'époque à 4 millions d'exemplaires. Comme sait bien le faire, le groupe réalise des titres accessibles à tous tout en étant subtils, complexes et recherchés...

Cet album est un carton!! Il se fera paradoxalement descendre par la presse aux Etats-Unis. La critique US reproche à cet album d'être trop produit, trop net, un son trop aseptisé!! Ce sera le début de la guerre entre TOTO et les médias américain. Stop loving you sera numero 1 partout dans le monde sauf aux states.
Photo: Jens Ekberg
Coté production, Toto s'entoure de George Massenburg (grand ingenieur du son, inventeur et fondateur de GML, société qui créa du matériel de pointe pour studios d'enregistrement) et Bill Payne de Little Feat (Pianiste américain appelé par D. Paich pour la production artistique). Ces derniers supervisèrent les sessions d’enregistrement pour aboutir à un résultat calibré au millimètre près... L'album est enregistré pendant l'année 1987 et 1988 dans "the Hoggs manor" , le studio de D. Paich à Sherman Oaks (détruit en 1994 par un tremblement de terre) et sort le 1er mars 1988 (chez Columbia 460645 2).

De nombreux invités sont présents sur cet album. Aux chant/choeurs sont crédités Tom Kelly, Patti Austin, et Jon Anderson (Yes) sur le pont de Stop Loving You, et Linda Ronstadt sur Stay Away. Les cuivres sont assurés par Tom Scott, Jim Cor, Jerry Hey, Chuck Findley, James Pankow (Chicago), Gary Grant, Gary Herbig, Coté percussions, il y a aussi du beau monde, Lenny Castro, Michael Fisher, Jim Keltner, Joe Porcaro et Andy Narell-Steel aux steel drums sur Muschanga. David Lindley joue de la steel guitar sur Stay Away. 

11 titres (53:40 mn) figurent sur ce disque + un 12ème titre the seventh one sur le pressage japonnais (portant la durée du disque à 60:13).
2 titres feront le tour du monde, Pamela et Stop loving you mais Home of the braveOnly the children ou These chains deviendront des standards joués en live!!

Cet album permet à Steve Lukather d'être un peu plus sur le devant des titres guitaristiquement parlant (Stay away, Home of the brave, only the children ... solos sur Thousand years, Anna, Pamela ... ) et d'améliorer son son de gratte qui n'était pas très joyeux sur fahrenheit. 

C'est aussi le deuxième album avec Joseph Williams au chant. Joe sera d'ailleurs plus actif sur l'écriture que sur Fahrenheit.


Après avoir connu plusieurs chanteurs, TOTO a trouvé le bon à présent. En 1987, après avoir fait un superbe travail sur l'album Fahrenheit, Joseph Williams est reconduit dans ses fonctions. Le groupe décide de réaliser un nouvel album avec lui, ce qui deviendra "the seventh one". Il quitera malheureusement le groupe à l'issus de la tournée seventh one dû à une trop grande consommation de drogues, ce qui affecta fortement ses cordes vocales au point de ne plus tenir le rythme des concerts.

Lukather en 2004 au sujet de Joseph Williams: "Joseph était grand jusqu'à ce qu'il déconne et il sera le premier à vous dire "aimez Joe, le type amusant"! Pendant la première tournée du Fahrenheit tour était Joe était brillant à chaque concert... . Et puis, vous savez, chanteur et drogue ne font pas bon ménage. Je ne veux pas revenir en arrière, mais à l'époque on se droguait tous (c'était bien vu dans les années 80) mais c'est Joseph qui en a payé plus le prix. On ne peut pas être le chanteur d'un groupe et rester debout toute la nuit à bouffer cette merde ... Ce serait comme si moi je passais une sableuse sur mes doigts chaque nuit et ensuite j'essayai de jouer. Vous ne pouvez pas le faire ".

Dans le même temps, c'est à dire à la fin du Fahrenheit tour, Steve Porcaro (au claviers) décide de quitter le groupe au profit de sa carrière solo (musiques de séries, musiques de films...). Il apportera sa patte aux claviers, en tant qu'ingénieur du son, sur les autres albums puis sur les concerts de la tournée the seventh one.

Steve Porcaro: "Personnellement, la période Fahrenheit a été un temps difficile pour moi dans le groupe. En fait, quand TOTO a commencé l'enregistrement de seventh one, j'ai quitté le groupe. Il n'y avait aucune dispute et le groupe se portait bien et nous étions vraiment heureux d'avoir Joseph williams, mais j'ai quitté le groupe à cette époque. J'ai quand même travaillé encore deux ou trois ans avec TOTO. J'ai composé et joué plusieurs parties sur "The seventh one" mais je n'étais plus dans le groupe. J'ai voulu essayer autre chose...
J'ai voulu écrire d'avantage de chansons. Mais les autres ont voulu que je réduise la quantité et ils voulaient une production plus simple. J'ai réduit mais ce n'était pas encore assez. Même s'il n'y avait aucune animosité avec mes amis et mes frères, je me suis dis que c'était le moment pour moi d'essayer autre chose..."

Steve porcaro, malgré cette décision, ne s'éloignera jamais réellement du groupe (au moins en studio, et il reprendra les concerts à partir de 2010).

1-Visuel de l'album:

TOTO renoue avec l'épée et l(es)'anneau(x) sur le visuel de ce nouvel opus (comme sur les albums "TOTO" et "TOTO IV"). L'épée fut choisie car tous les albums antérieurs où figuraient l'épée ont été couronnés de succès. On retrouvera le symbole par la suite sur "past to présent", "XX" et enfin sur "XIV". Il y a 6 branches (autour de l'anneau) plus l'épée qui font le 7. Le "cover design" fut réalisé par Jeff Porcaro qui lui même s'est inspiré de celui du 1er album "TOTO" réalisé par philipp Garris (artiste de San Francisco) engagé par le groupe en 1977.

2-Le Line-up:


Joseph Williams: Chant (sauf "Anna" et "These Chains")
Steve Lukather: Guitares, choeurs, chant sur "Anna" et "These Chains"
David Paich: Claviers, choeurs, Chant sur "Home of the Brave"
Mike Porcaro: Basse
Jeff Porcaro: Batterie, percussions

+

Steve Porcaro (ne fait plus partie du noyau dur du groupe à partir de cet album): Claviers


3-Titres de Seventh one:

1-Pamela 
(David Paich, Joseph Williams) – 05:09

C'est le titre d'ouverture de l'album (volontairement placé en première position pour faire le lien avec Rosanna). Basé sur le shuffle de Jeff et soutenu par la basse de Mike, Pamela est un très bon morceau soul avec un put... de groove (cf ex part piano/basse couplet + drum cover video ci-dessous). Joe, de sa voix pilote le titre à merveille!! Le refrain est très planant avec des choeurs. Les solos claviers et guitare sont aussi très réussis. Pamela est présenté comme le titre successeur de Rosanna et sera le premier extrait de l'album.

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux choeurs: Tom Kelly
    - Au vibes: Joe Porcaro
    - Aux Arrangements cuivres: Tom Scott (Saxophoniste américain de jazz)


  • Pamela sortira en single sous différentes versions:
    - Au Etats-unis: Pamela (A)/The seventh One (B) en 45t (Columbia)
    - A l'international: Pamela (A)/You got me (B) en 45t 
    - En Europe: Pamela (A)/Stay Away (B) en Maxi 45t et en CD
    - Au Royaume Unis: Pamela (A) - Stay Away (B) en 45t 
    - Au Royaume Unis: Pamela (A) - Stay Away (A) - Africa (B) -                             Rosanna (B) en Maxi 45t et en CD (CBS)


  • Coté musiciens...
    
Ligne clavier/basse

    Video ligne de batterie (par Kai Jokiaho)
    Video ligne de basse (par Malta Altesa)
    Video ligne Clavier (par Oscar Keys)

                                                                                                               


(David Paich, Joseph Williams) – 03:11

Ce deuxième titre est très Jacksonnien. Joseph fait son M. Jackson. La guitare est funk' eighties et les basses sont synthé. Ce titre sonne un peu trop années 80 (basses synthé, guitare funk avec effets....). J'aime bien la ligne guitare sur le pont. Ce n'est pas le meilleur morceau mais reste quand même très bon et présente le coté pop du groupe.

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux choeurs: Patti Austin (chanteuse de Rythm'& blues, jazz...
    - Aux percussions: Lenny Castro (percussionniste) , Jim Keltner (batteur)
    - Aux arrangements cuivres: Jerry Hey (trompettiste américain) & David               Paich

Interview de J. Porcaro sur batteur magazine (1988):
"You got me était une démo écrite par D. Paich pour Withney Houston. Après écoute nous avons préféré la garder pour TOTO. La chanson était géniale! Nous avons remplacé la boite à rythme et les electroniques percus par une vrai batterie et de vraies percus, une guitare ..."

D. Paich parle de la chanson sur Keyboard magazine (1988):
"You got me" qui est le deuxième titre de seventh one est essentiellement une démo de mon studio (48 pistes) rappelle David Paich. Plus tard ont été ajoutés, la batterie, la guitare et les cuivres. Le rest est joué par le "Lin 9000" (séquenceur). C'est un des rares titres séquencés puisque ce devait être à l'origine qu'une démo, mais il tournait si bien que Jeff a dit: "laisses moi faire un overdub avec ma batterie dessus". Les 2 machines 24 pistes tournaient comme des musiciens et la magie a opéré.
  • Coté musiciens...
    
Ligne de batterie






                                                                                                                    


(Steve Lukather, Randy Goodrum) - 4:58

Anna est une magnifique ballade chantée par Steve Lukather, essentiellement E-piano et soutenue par un loop percu intéressant (loop que l'on retrouve d'ailleurs légèrement modifié sur l'album "pacifique" de Nougaro et sur lequel J. Porcaro joue!!). Le solo de Steve Lukather est très bon! Les cordes sont magnifiquement dirigées par M. Paich et James Newton Howard.

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux Percussion: Michael Fisher, Joe Porcaro
    - Aux arrangements cordes: Marty Paich (Père de David et chef d’orchestre),       David Paich et James Newton Howard (compositeur de BOF)


  • Anna sortira en single:
    - Aux Etats-Unis: Anna / The seventh one en 45t

  • Coté musiciens...
      Video ligne Clavier (friendofyou)

                                                                                                                    

(Steve Lukather, David Paich) – 04:29

Stop loving you est un autre gros succès extrait de cet album. Il se vendra beaucoup en Europe et au Japon. Le titre commence tranquillement. Les couplets groovent avec la rythmique de Jeff, la bassse de Mike et le riff de Steve Lukather. La voix de Joseph est géante. Le refrain est puissant et très mélodique. Le pont est syncopé avec des réponses de guitare, c'est très bon !! C'est dans ce break d'ailleurs que l'on entend la voix de Jon Anderson (qui sera coupé dans la version single).

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux choeurs: Jon Anderson (Yes, Jon & Vangelis ...)
    - Aux percussions: Michael Fisher
    - Aux claviers: Bill Payne
    - Aux arrangements cuivres: Tom Scott



  • Stop loving you sortira en single sous différentes versions:
    - Stop loving you (A) / The seventh one (B) en 45t
    - Stop loving you - The seventh one - I'll be over you  en CD

  • Coté musiciens...
    
Ligne de batterie/basse


    Video ligne batterie  (par Jeff Wald)




                                                                                                                  

(David Paich, Jeff Porcaro) - 05:35

Mushanga est un titre de style pop rock mais sur un rythme africain (crée par Jeff). Joseph a une voix qui arrache grave!! Jeff Porcaro place son rythme (du même nom que la chanson) d'influence africaine... très bon titre!! Il a fait l'objet d'un single (45t) uniquement aux Pays-Bas. Au milieu, 2 superbes solos sont assurés par Steve Lukather à la guitare classique et aux steel drums par Andy Narell. Mushanga rappelle sous certains aspects "Africa" ou à dû être composé dans le même esprit par les 2 mêmes compositeurs, David et Jeff.

Jeff sur "Mushanga": Jeff: Well, Steve Gadd had made a trip to PIT to give a clinic, and my father happened to be there. Then, later, my father showed me this fast samba that Steve played for the class. It had to do with an inverted paradiddle. "Mushanga" is basically the sticking from that same thing. Then I added some stuff to it. The tom pattern came from listening to Floyd Sneed of Three Dog Night on the tune "King Solomon's Mines." There were all of these toms going on and that's what I wanted to hear. So that was in my head when I was working on "Mushanga." I'm still waiting for that original idea. "Mushanga"
  • En "spécial guest" on retrouve:

    - Aux choeurs: Patti Austin
    - Aux percussions: Joe Porcaro
    - Aux Steel drums: Andy Narell
    - A la flute: Jim Horn

  • Stop loving you sortira en single
    - Aux pays bas: Mushanga / Straight for the heart

  • Coté musiciens...
    
Ligne batterie
      Video Rythme batterie (par J. Porcaro)
    Video Rythme de batterie (par Christopher Bennett)


                                                                                                                    

(David Paich, Steve Lukather) – 05 :31 

Stay away est un titre rock. Joseph Williams est encore très puissant sur ce titre, il partage le chant avec Linda Rondstadt. 
J. Porcaro joue avec la cloche. Steve Lukather se partage les solos avec David Lindley. Le résultat est bon!!

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux choeurs et chant: Linda Rondstadt (chanteuse de country rock)
    - A la steel guitar: David Lindley

  
                                                                                                               



(David Paich, Joseph Williams) – 04 :09

Ce titre est de style plutôt pop rock. Le rythme est assez rapide, les claviers et la guitare sont autant présents. La ligne de basse de Mike est lourde et puissante et donne la base du morceau.

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Aux choeurs: Patti Austin
    - Au saxo: Jim Horn


  • Straight for the heart sortira en single:
    - Aux Etats-Unis: Anna / The seventh one en 45t
  • Coté musiciens...
    Video ligne de basse (par Mario B.)


                                                                                                                    

8-Only the children
(Paich, Lukather, Joseph Williams) - 4:11

Only the children est principalement conduit par le super riff de guitare de Steve et le chant de Joseph. Les claviers enveloppent le tout.
J'aime particulièrement le pont et les enchaînements de Jeff avant et après.
C'est très bon!!


  • En "spécial guest" on retrouve:

    - Aux choeurs: Tom Kelly

  • Coté musiciens...

    
Ligne de guitare
     


    
    - Video Ligne de basse (par Alex Bankovic)
    - Video ligne guitare (par Andy S.)


                                                                                                                    

9-A Thousand Years
(Joseph Williams, Mark T. Williams, David Paich) – 04:53

A thousand years... peut-être la plus belle ballade de TOTO pour moi. Tout y est, mélodie rythme de Jeff et la voix, la voix de Joe!! et cet atmosphère que ce titre dégage ne trouve d'égal que sur les titres de tambu (I will remember  par ex.) La ligne de basse est superbe! Bref tout y est!!

  • En "spécial guest" on retrouve:

- Aux arrangements: Mark T. Williams et TOTO
- Aux arrangements et conduite des cordes: David Paich



Mark Williams (le frère de Joseph) à propos de sa contribution à la chanson "A thousand years":

"J' ai écrit la progression et le groove une nuit de l'été 1987. Mon frère et moi avions un appartement ensemble, et j'étais en mode écriture avec Crosby, Stills et Nash, tandis que Joe était en train d'enregistrer avec son groupe (Toto). Joe est revenu à la maison d'une session pour "The Seventh one" et m'a dit qu'il pensait que cette chanson serait quelque chose de bon pour le "The Seventh one" . "Something Good" était le titre que je lui avait donné au départ. Joseph a prit une cassette au studio le lendemain et a fait écouté le titre à Jeffrey Porcaro, qui a aimé et il a dit alors: "Nous devons avoir cette chose". David Paich et Joseph ont écrit la plupart des paroles et j'ai eu seulement quelques ajouts et corrections. Ma version est sortie après la version TOTO et j'ai du transposer vers le bas parce la version TOTO était trop haute pour moi pour chanter! Je préfère ma version pour être honnête, cependant, je pense qu'avec le groove de Jeff Porcaro "A thousand Years" a d'avantage plu. Jeff était l'un des meilleurs et essayer de faire mieux que la ligne de batterie de Jeff était presque impossible ".



  • Coté musiciens...
Ligne Batterie

    - Video ligne batterie (par Andrés Chambouleyron)

                                                                                                                    

10-These chains
(Steve Lukather, Randy Goodrum) - 4:59

Ce morceau est encore un très bon titre de cet album. L'intro est déjà magique avec le roulement de caisse claire puis le shuffle de Jeff. Ce titre tenu par le rythme de batterie aussi fluide que technique, les enchaînement très totoesques!! Puis la basse lourde puissante et souple à la fois, ca groove Mr Mike Porcaro!! Lukather au chant est parfait et place le bon p'tit solo qui va bien!! Que dire... c'est superbe!

  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Au vibraphone: Joe Porcaro 
    - Aux arrangements cuivres: Tom Scott
    - A la conduite et arrangements des cordes: David Paich
  • Coté musiciens...









    - Video ligne batterie (par Andrea M. Drummer)
    - Video ligne de basse (par Nickbassic)


                                                                                                                    


11-Home of the Brave
(D. Paich, S. Lukather, Jimmy Webb, J. Williams) – 06:51

Photo: Glenn Murphy
Home of the brave!! The great song!! C'est un morceau rock et prog. L'intro synthé est réussie avec un son synthé analogique seventies! Paich prend le chant sur la premiere partie du couplet sur nappes synthé. La deuxième partie explose avec la guitare de Lukather et le chant de Joe!! Pas de solos de guitare mais des enchainements en descente de fou puis des riffs de guitare puissants et efficaces. Bref ce titre est une merveille!! Il est souvent joué en live en fin de concert!! 


  • En "spécial guest" on retrouve:
    - Arrangements cordes: David Paich 
    - Conduite des cordes: Marty Paich


  • Coté musiciens...







    - Video ligne guitare (par Pat Mart)
    - Video ligne batterie (par Will Geronimo)



                                                                                                                    

12-The Seventh One
(S. Lukather, D. Paich, J. Porcaro, M. Porcaro, J. Williams) – 06:20

Le titre "The Seventh one" n'est présent que sur le pressage Japonnais à l'époque et pour le reste du monde sur la face B du single "Stop Loving You". En 1996, le titre sortira sur le double album Greatest Hits Toto (1996).

                                                                                                                    

Le titre qui aurait dû faire partie de l'album - 

Last Night 
(David Paich, Joseph Williams)


Last night est un titre écrit et enregistré (en 1987) lors des sessions studio de "The Seventh one" mais n'a pas été retenu à l'époque. Il sortira 9 ans après sur l'album "XX". C'est très dommage car c'est un très bon titre et il aurait collé parfaitement à l'esprit de l'album mais l'histoire fut écrite autrement...
L'essentiel est que ce titre a été sorti des cartons.

4-Coté matos!!

Steve Lukather:

En 1986-1987, après une longue série de hits, Toto a travaillé sur leur nouvel album The seventh one. Lukather se fait faire sa guitare personnalisée par James Tyler. Cette guitare avait le nom de Puffy.

Lukather sur Puffy:
Cette guitare a beaucoup été utilisé sur the Seventh one. On peut l'entendre sur "Stop Loving You" et "A thousand Years". A cette époque, Steve Lukather va beaucoup utiliser cette guitare en studio mais aussi au tour du monde (voir Guitar World circa de 1987 à 1988). Il va l'utiliser au concert (disponible en DVD) avec Carlos Santana et Jeff Beck au Japon, avec Los Lobotomys puis sur son premier album solo "Lukather").


Jeff Porcaro:

Sur cet album a utilisé son kit de batterie standard pearl erable.
Il utilise des toms de taille jazz Pearl, 10 ", 12", 13 "et 14" et 16 ", une grosse caisse  18" x 22" , une caisse claire piccolo Pearl, une caisse claire de taille standard métal Pearl, une Ludwig Black Beauty et une caisse claire 6 1/2 "Ludwig métallique tambour régulier.
Coté cymbales, la charlé était équipée d'une paire de 602 Paistes et aussi une paire de 13" en Zildjians avec une Z en dessous et une K sur le dessus.
Il a utilisé aussi une paire de très vieille Zildjians A 14" en haut et une Italian Tosco percées avec 4 rivés en dessous.


Steve Porcaro:


Steve Porcaro a utilisé de nombreux Synthés dans TOTO. Si David Paich a beaucoup bossé avec des piano droits et constituait la base des titres, Steve colorait le tout avec ses sons, ses arrangements.

Il a beaucoup travaillé avec les Yamaha GS1 , Yamaha DX1 , Yamaha CS80 , Roland Jupiter -8 , Minimoog , Oberheim Xpander , Polyfusion Modular , Dynacord Ajouter One et Sequential Circuits Prophet.

5-Les videos:



Interview Steve Lukather & Jeff Porcaro en 1988 (En français)









6-Articles de Presse



7- The seventh'one tour
  • Set-list principale (il y aura qq variantes suivant les dates)
(Ex: 2 mars à Rotterdam)
Carmen
Stop loving you
Straight for the heart
I'll be over you
Only the children
Guitar solo
Dune (désert thème)
Mushanga
Stay away
99
Keyboard solo
Home of the brave
Africa
I won't hold you back
Pamela
Afraid of love
Lovers in the night
White sister
Rosanna
Hold the line
The seventh'one
  • Seventh'one Tour dates 1988
22 Jul 1988
Toto at North Dakota State Fair, Minot, ND, USA
3 Jul 1988
Toto at Roskilde Festival 1988
1 Jul 1988
Toto at Estadio Hiram Bithorn, San Juan, Puerto Rico
28 Avr 1988
Toto at Bunka Taiikukan, Yokohama, Japan
25 Avr 1988
Toto at NHK Hall, Tokyo, Japan
23 Avr 1988
Toto at Nippon Budokan, Tokyo, Japan
20 Avr 1988
Toto at Festival Hall, Osaka, Japan
19 Avr 1988
Toto at Festival Hall, Osaka, Japan
3 Avr 1988
Toto at Hammersmith Odeon, London, England
29 Mar 1988
Toto at Melody Club, Stockholm, Sweden
26 Mar 1988
Toto at Johanneshov Isstadion, Stockholm, Sweden
25 Mar 1988
Toto at Valbyhallen, Copenhagen, Denmark
24 Mar 1988
Toto at Olympen, Lund, Sweden
19 Mar 1988
Toto at Unknown Venue, Vienna, Austria
17 Mar 1988
Toto at Palatrussardi, Milan, Italy
16 Mar 1988
Toto at Palasport, Florence, Italy
11 Mar 1988
Toto at Palais des Sports, Toulouse, France
10 Mar 1988
Toto at Zénith Sud, Montpellier, France
8 Mar 1988
Toto at Patinoire de Mériadeck, Bordeaux, France
7 Mar 1988
Toto at Le Zénith, Paris, France
6 Mar 1988
Toto at Le Zénith, Paris, France
5 Mar 1988
Toto at Jahrhunderthalle, Frankfurt, Germany
3 Mar 1988
Toto at Kuppelsaal, Hanover, Germany
2 Mar 1988
Toto at Ahoy, Rotterdam, Netherlands
29 Feb 1988
Toto at Deutsches Museum, Munich, Germany
24 Feb 1988
Toto at Festival di Sanremo 1988




Sources: